Gilles Clément sur France Inter

Hier soir, sur la route, j’ai écouté une portion de l’Heure bleue sur France Inter, émission à laquelle étaient invités Gilles Clément et Catherine Deneuve.

Gilles Clément est toujours passionnant – parfois dérangeant – et un pédagogue hors pair qui a le sens de la formule !

Suite à l’Anthropocène, il estime que depuis le milieu du XIXème siècle, nous sommes entrés dans l’ère du Stupidocène ! Il a résumé d’un mot notre rapport à la Nature et aux paysages. Il a évoqué également « l’illusion de la maitrise »……….

Un homme passionnant à écouter, lire et à découvrir notamment à travers ses différents jardins et aménagements.

Émission à ré-écouter ici

Arbres vénérables

Il est parfois (souvent) important de rappeler que les arbres sont faits pour pousser. Ils ont besoin d’espace pour permettre à leurs branches mais aussi à leurs racines de s’épanouir. Il est donc fondamental, avant toute plantation, de bien réfléchir à sa localisation, à l’essence que l’on choisit. Un cèdre de l’Atlas n’est PAS fait pour grandir dans un jardin de 300m², ni même de 1 000m² !

Les arbres mutilés sont légion dans nos paysages, tant urbains que ruraux. Nous devons changer de point de vue, de pratiques, réfléchir sur le long terme, tous autant que nous sommes, particuliers, professionnels, élus…

Les arbres sont porteurs de culture, d’histoire, de biodiversité, ils nous nourrissent, nous chauffent, nous abritent… nous leur devons respect et bienveillance.

Ci-dessous quelques belles rencontres au fil de mes balades Irlandaises…

Aubépine sur la Bluestack Way, Co. Donegal – 2016
Chêne dans le Tralee Town Park, Co. Kerry – 2017
Hêtre à Powerscourt Garden, Co. Wicklow – 2010

Le plus vieil arbre que j’ai rencontré est certainement le King’s Oak Tree à Charleville Forest Estate, Tullamore, Co. Offaly. Certains lui donnent 900 ans. Peu importe son âge exact, si ce chêne pouvait parler, il aurait sans doute beaucoup à raconter ! (photos de 2014)

De loin, il a une allure un peu échevelée…
Mais lorsque qu’on se rapproche, on perçoit toute la force qu’il dégage (ses branches sont tellement longues qu’il a pris son selfie lui-même !)

Plus près encore, on remarque qu’il abrite de nombreuses richesses

Chêne dans le Killarney National Park, Co. Kerry – 2017

Marronnier à Rowallane Garden, Co. Down (NI) – 2010

Inauguration du nouveau sentier d’interprétation de l’ENS des Ponts d’Ouve

Samedi 27 avril a été inauguré le nouveau sentier d’interprétation de l’Espace Naturel Sensible des Ponts d’Ouve (Saint-Côme-du-Mont)

L’élaboration de ces aménagements – réalisés pour le compte du Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin et du Département de la Manche – s’est déroulée sur plusieurs années dans le cadre tout d’abord, de l’élaboration du Plan de Gestion et d’Interprétation 2017-2026 de l’ENS des Ponts d’Ouve (ExEco Environnement mandataire) puis d’une mission de maitrise d’œuvre. Chaque élément d’interprétation a été réalisé par Pierre Vincent, designer conjointement avec l’équipe du Parc.

Sur la base des cheminements existants, les possibilités de parcours ont été enrichies grâce notamment à la mise en œuvre de platelages bois, le tout ponctué de nombreuses stations d’interprétation, toutes plus originales les unes que les autres. En savoir plus >>>

Équipe : Gwénaëlle Deniau paysagiste mandataire, Caroline Poder paysagiste, Pierre Vincent – Atelier Crayon (designer)

Il fait un froid glacial…
Mais la pluie a bien voulu s’éloigner le temps de la visite !

Mortain-Bocage : visite des bourgs avec les habitants

Dans le cadre de l’étude pour l’aménagement et la revitalisation du bourg-centre et des bourgs historiques de la commune nouvelle de Mortain-Bocage, nous avons organisé, samedi 30 mars, une visite partagée de chacun des bourgs avec habitants et élus. L’objectif de cette journée était d’échanger sur la perception du territoire, la qualité des espaces publics et leurs usages afin de commencer à esquisser ensemble ce que pourrait être la commune de Mortain-Bocage demain.

La visite a commencé à Mortain le matin pour se poursuivre à Saint-Jean-du-Corail, Notre-Dame-du-Touchet, Villechien et Bion l’après-midi.

Équipe : Caroline Poder paysagiste mandataire, Delphine Vieuxbled – URBA, Gwénaëlle Deniau paysagiste, Charline Pontillon – JVArchitecture, Arnaud Guillotin – ABEIL

Saint-Jean-du-Corail
Mortain
Villechien
Notre-Dame-du-Touchet
Bion

Évolution de la profession de paysagiste concepteur

Notre profession a connu en quelques mois deux évolutions majeures qui contribueront sans aucun doute à une meilleure lisibilité et une plus grande reconnaissance de nos compétences.

Mai 2017 : Création du titre de Paysagiste Concepteur

Le titre a été créé dans le cadre de la loi n°2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Extrait du décret : « Seuls peuvent utiliser le titre paysagistes concepteurs, dans le cadre de leur exercice professionnel, les personnes titulaires d’un diplôme, délivré par un établissement de formation agréé dans des conditions fixées par voie réglementaire, sanctionnant une formation spécifique de caractère culturel, scientifique et technique à la conception paysagère.
Pour bénéficier de ce titre, les praticiens en exercice à la date de publication de la présente loi doivent satisfaire à des conditions de formation ou d’expérience professionnelle analogues à celles des titulaires du diplôme mentionné au premier alinéa. »

Décret n°2017-673 à consulter ICI

Décembre 2018 : Autorisation pour les paysagistes concepteurs de signer les permis d’aménager pour la création de lotissements au même titre que les architectes

La création du titre de paysagiste concepteur a permis de lever les barrières qui nous empêchaient d’être officiellement reconnus en tant qu’acteurs de l’aménagement du territoire.

Article L441-4 code de l’urbanisme : « La demande de permis d’aménager concernant un lotissement ne peut être instruite que si la personne qui désire entreprendre des travaux soumis à une autorisation a fait appel aux compétences nécessaires en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysage pour établir le projet architectural, paysager et environnemental dont, pour les lotissements de surface de terrain à aménager supérieure à un seuil fixé par décret en Conseil d’Etat, celles d’un architecte au sens de l’article 9 de la loi n° 77-2 du 3 janvier 1977 sur l’architecture ou celles d’un paysagiste concepteur au sens de l’article 174 de la loi no 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages »

Inauguration de la rue de l’église à Montsecret-Clairefougère (61)

C’est avec plaisir que j’ai assisté, samedi dernier 30 septembre 2017, à l’inauguration du projet de réaménagement des abords de l’église et de la rue de l’église à Montsecret-Clairefougère. Ce projet maintes fois repris et transformé au fil des ans, a été épuré pour aboutir à un aménagement simple, totalement intégré dans son environnement.

Ce projet a été l’occasion d’améliorer le réseau de collecte des eaux pluviales (rue de l’église et rue du Saguenay), de rendre l’église et le salon de coiffure accessibles aux personnes à mobilité réduite et de créer un lien réel vers le jardin public.

Merci à la commune pour sa confiance.
Pour accéder au site internet de la commune cliquer ICI

Maitre d’ouvrage : Commune de Montsecret-Clairefougère
Mandataire du projet : Deniau Architecture
Maitre d’oeuvre : Gwénaëlle Deniau paysagiste concepteur


Photo @ mairie de Montsecret-Clairefougère

     

Fête des jardins à Villedieu-les-Poêles – dimanche 04 juin 2017

Ce dimanche, je serai présente à la fête des jardins du quartier du haut de la ville à Villedieu-les-Poêles, qui se tiendra dans le jardin public de 9h à 18h (agenda de la ville ici). « Vide-jardin » pour les particuliers, professionnels du jardin et du paysage, buvette et restauration, de quoi passer un bon moment !

Une nouvelle occasion de tester mon petit jeu « Enquête de paysages » !

Journée avec les élèves BAC PRO de la MFR de Cerisy-Belle-Etoile

Mercredi 04 janvier 2017, j’ai eu la chance de passer la journée en compagnie des élèves BAC PRO de la Maison Familiale du Paysage de Cerisy-Belle-Etoile (61) pour les accompagner dans le démarrage d’un projet qu’ils ont à réaliser pour une entreprise locale. Après la visite du site et la synthèse de la commande et des enjeux, élaboration des premières esquisses. Un réel plaisir d’observer la motivation de ces jeunes qui sont d’ors et déjà des professionnels du paysage.