Gilles Clément sur France Inter

Hier soir, sur la route, j’ai écouté une portion de l’Heure bleue sur France Inter, émission à laquelle étaient invités Gilles Clément et Catherine Deneuve.

Gilles Clément est toujours passionnant – parfois dérangeant – et un pédagogue hors pair qui a le sens de la formule !

Suite à l’Anthropocène, il estime que depuis le milieu du XIXème siècle, nous sommes entrés dans l’ère du Stupidocène ! Il a résumé d’un mot notre rapport à la Nature et aux paysages. Il a évoqué également « l’illusion de la maitrise »……….

Un homme passionnant à écouter, lire et à découvrir notamment à travers ses différents jardins et aménagements.

Émission à ré-écouter ici

Évolution de la profession de paysagiste concepteur

Notre profession a connu en quelques mois deux évolutions majeures qui contribueront sans aucun doute à une meilleure lisibilité et une plus grande reconnaissance de nos compétences.

Mai 2017 : Création du titre de Paysagiste Concepteur

Le titre a été créé dans le cadre de la loi n°2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Extrait du décret : « Seuls peuvent utiliser le titre paysagistes concepteurs, dans le cadre de leur exercice professionnel, les personnes titulaires d’un diplôme, délivré par un établissement de formation agréé dans des conditions fixées par voie réglementaire, sanctionnant une formation spécifique de caractère culturel, scientifique et technique à la conception paysagère.
Pour bénéficier de ce titre, les praticiens en exercice à la date de publication de la présente loi doivent satisfaire à des conditions de formation ou d’expérience professionnelle analogues à celles des titulaires du diplôme mentionné au premier alinéa. »

Décret n°2017-673 à consulter ICI

Décembre 2018 : Autorisation pour les paysagistes concepteurs de signer les permis d’aménager pour la création de lotissements au même titre que les architectes

La création du titre de paysagiste concepteur a permis de lever les barrières qui nous empêchaient d’être officiellement reconnus en tant qu’acteurs de l’aménagement du territoire.

Article L441-4 code de l’urbanisme : « La demande de permis d’aménager concernant un lotissement ne peut être instruite que si la personne qui désire entreprendre des travaux soumis à une autorisation a fait appel aux compétences nécessaires en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysage pour établir le projet architectural, paysager et environnemental dont, pour les lotissements de surface de terrain à aménager supérieure à un seuil fixé par décret en Conseil d’Etat, celles d’un architecte au sens de l’article 9 de la loi n° 77-2 du 3 janvier 1977 sur l’architecture ou celles d’un paysagiste concepteur au sens de l’article 174 de la loi no 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages »